Sage femme | Cabinet à Meylan
06 80 67 02 76

Rééducation périnéale et urogynécologique

Pendant la grossesse et au cours de l’accouchement, les tissus qui constituent le périnée sont distendus et ont parfois du mal à retrouver leur tonicité initiale. Le relâchement de ces tissus se traduit parfois par des pertes involontaires d’urine au cours d’un effort, d’une toux, d’un éternuement, d’un rire. Au niveau du vagin, ce phénomène de relâchement musculaire peut altérer la qualité des rapports sexuels, et dans les cas les plus graves aboutir à un prolapsus, c’est-à-dire un abaissement des organes qui ne sont plus correctement maintenus. Il est notable que ces effets peuvent survenir de nombreuses années après la fin des grossesses, lorsque les effets de l’age sur les tissus musculaires s’ajoutent à la distension ancienne liée à la maternité.

Mais il ne faut pas attendre de connaître ces problèmes pour intervenir. D’où l’importance d’une rééducation préventive.

Au cours de la visite post-natale, qui a lieu 4 à 6 semaines après la naissance, votre médecin ou sage femme évalue l’état de la musculature périnéale. S’il le juge nécessaire, il prescrira une dizaine de séances de rééducation. La Sécurité Sociale les rembourse à 100 % Elles sont effectuées à mon Cabinet. La rééducation périnéale doit toujours précéder la rééducation abdominale. C’est pourquoi, dans les premières semaines suivant l’accouchement, il ne faut pas faire de sport provoquant des pressions abdominales, porter des charges lourdes.

Les séances, en général, correspondent à un travail manuel : le toucher vaginal permet d’évaluer et de stimuler chaque faisceau musculaire du périnée. Le but est d’apprendre à contracter son muscle avant un effort afin de pouvoir résister à une pression abdominale. Les exercices effectués consistent à exécuter les contractions des muscles entourant le vagin et surtout le muscle releveur de l’anus.

Si cette prise de conscience échoue, reste l’électro-stimulation par une sonde vaginale, qui provoque des contractions rythmées et la technique du bio-feedback (rétrocontrôle) : au moyen d’une sonde vaginale associée à un signal sonore ou visuel matérialisant la contraction et le relâchement, vous améliorez la prise de conscience de phénomènes auparavant inconscients.

Lors des dernières séances de rééducation, quand le périnée a retrouvé sa tonicité, un travail abdominal peut enfin être effectué.

Le cabinet

Contact

Le cabinet est ouvert
21 A chemin de La Dhuy
38240 Meylan
du lundi au jeudi de 8h00 à 20h00
06 80 67 02 76